Combinaison de combinaisons

Imaginer, s’inspirer, épingler, chercher, dessiner, tester, oser… Voilà ce que j’aime avec les patrons d’Ivanne, à partir de formes de base on combine et on obtient tout pile le vêtement dont on rêvait.

A la carte !

Depuis un moment déjà je cherchais un patron coup de cœur pour me coudre une nouvelle combi. L’été dernier j’ai été séduite par le patron Jolie Môme et pour ce printemps (« printemps ??? non je ne vois pas de quoi vous parlez madame ») j’avais envie d’une combi avec haut chemise. Après moult recherches sur les sites de patrons et de marques de prêt-à-porter l’évidence a fini par s’imposer… Cette combi dont je rêve, je vais devoir la créer moi-même.

Alors concernant le modélisme je n’ai ni la patience ni les compétences, j’avais déjà le patron de la chemise Vitamine (si cela vous tente une de mes réalisations est ici et une autre ), j’ai donc acheté le patron Saïki pour aller avec.

En effet, Ivanne a conçu ce patron de pantalon avec 3 bases dont une spécialement dessinée pour être combinée à son patron de caraco (Calcium) et à son patron de chemise (Vitamine). Cette même base est déclinée en 3 formes: short, pantalon large et pantalon droit. De quoi laisser libre-cours à toutes ses idées, à toutes ses envies !

La combinaison de ma combinaison

Pour être très pragamatique (et si vous êtes ici j’imagine que cela vous intéresse), voici la combinaison de ma combinaison:

  • Chemise Vitamine manches courtes, sans pli d’aisance au dos, pied de col simple, taille 40.
  • Pantalon Saïki coupe large taille 40, poches italiennes et ceinture.

En termes de réalisation on est sur du bonheur en barre. Et je vous le dis en toute sincérité, ce post n’étant pas sponsorisé, j’ai acheté mon patron avec mon argent de poche. Quand Ivanne dit que le pantalon a été conçu pour s’associer sans difficulté à la chemise et ben… c’est vrai. Le seul « travail » à faire est de dessiner la ligne de découpe au bas de la chemise (et toutes les indications de mesure étant données, on est quand même loin du calcul de la trajectoire de l’ISS). Le montage est vraiment simple et pour ma part sans fermeture éclair sur le côté.

Le seul petit bémol si je veux être totalement honnête va sur la forme évasée que j’ai trouvé un peu trop patte d’eph’ à mon goût (et je dis bien à mon goût). Je voulais une jambe large mais droite une peu comme celle de ma combi Jolie môme. J’ai donc repris la forme de la jambe pour la « droitiser » tout en gardant la largeur, mais pour que ce soit encore plus à mon goût la prochaine fois, je travaillerai directement sur mon patron ou j’opterai pour la version jambe droite.

Côté tissu je me suis tournée vers une viscose twill Stragier. J’ai craqué sur ce motif décliné en plusieurs couleurs. Pour une combi le fond noir m’a paru plus raisonnable au sens où je sais que je la porterai vraiment et pas juste pour une série de jolies photos. Une façon de combiner mon envie de vêtements légers avec un temps qui joue aux 50 nuances de gris.

On ne les voit pas bien sur la photo mais les boutons de la chemise viennent de chez Lise Tailor. Il s’agit du modèle Pâquerette que j’avais commandé en noir et en blanc. Ils sont parfaits et ajoutent la dose idéale de jolis détails.

La bonne combinaison

Avec ma petite correction au niveau de la jambe je l’adore ma combi. Ni trop large ni trop ajustée, elle est à la fois confortable et quotidienne. Elle s’associe parfaitement avec mes accessoires basiques préférés: baskets blanches, sabots suédois, veste en jean, panier… La ceinture est peut-être un poil courte, il faudra rajouter quelques cm la prochaine fois, mais franchement je suis ravie d’avoir pu concrétiser ce que j’avais en tête depuis un bon moment. ce que j’aimerai maintenant c’est une version compatible avec le Trop-top… Ivanne si tu passes par ici…

Et vous, vous aimez ce type de patrons qui permet de construire son propre projet?

Jolie môme

Cette combinaison a la « cool attitude » de celle qui l’a dessinée: la talentueuse Hélène, du blog “Hélène et les jolis mômes”. Je n’ai pas trouvé meilleure introduction que celle proposée par Johanna d’Atelier Scammit pour présenter sa nouvelle collab’… J’aurai pu citer Léo Ferré aussi mais pour une fois je vais essayer de limiter les digressions, parce que sur le sujet qui nous intéresse aujourd’hui, il y a déjà tellement à dire !

Lire la suite

Épisode 5 : Le cas de la combi

« Il était une fois des filles superbes qui avaient décidé de s’engager dans la police. L’une à Los Angeles, une autre à San Francisco et la troisième à Boston. Mais on les avait cantonnées dans des travaux bien peu passionnants. Alors moi, Charlie, je les ai engagées, et je ne le regrette pas, car ce sont vraiment de Drôles de Dames.  »

Lire la suite