So sixties

C’est un joli cadeau que j’ai reçu à la fin de l’été : le livre La petite robe chasuble, signé Michèle Thénot (qui s’était déjà illustrée avec les ouvrages 1001 tuniques et 1001 robes), paru aux éditions la plage. Déjà bien occupée et peu motivée par les 30 degrés ambiants, la révélation s’est faite avec l’arrivée de l’automne et le retour en force de la botte en cuir.

UN PEU D’HISTOIRE

Un peu d’histoire… Ça faisait longtemps… Mais on a quand même envie de savoir d’où elle vient cette robe chasuble n’est-ce pas ? (« ouiiiiiiii » crie la foule en délire). Et bien à l’origine c’est un vêtement simple, sans manches, que l’on porte comme un tablier.

Pour certains elle évoque peut-être les cours de sport au collège (vous savez ces choses informes en polyester aux couleurs bien dégueu que le prof nous faisait enfiler pour les match de volley), pour d’autres ce sera peut-être le vêtement religieux… Pour moi elle est sans conteste le vêtement iconique des années 60.

Courrège, Saint-Laurent (mes chouchous) ou encore Pierre Cardin lancent une interprétation audacieuse de la robe d’écolière, qui portée par Twiggy, Diana Rigg et autres stars des sixties libèrent les silhouettes.

Car il faut dire qu’avec sa forme ample elle sied à beaucoup de silhouettes, en camouflant, allongeant, floutant. Elle permet de s’amuser avec les collants, les matières (flanelle, velours, denim…), et une seule et même robe prendra un style différent selon qu’on la porte avec des bottes plates, à talon, ou une paire de baskets. Avec un col roulé, un t-shirt ajusté ou même un chemise, elle se fait tour à tour quotidienne ou plus stylée.

LA PETITE ROBE CHASUBLE

L’ouvrage de Michèle appartient à la collection « Les basiques » des Editions eco-responsable La Plage. Imprimé en noir et blanc, il comporte un patron permettant de décliner la robe chasuble en 3 versions (dont une version robe-salopette que je vois bien dans un velours grosses côtes soit dit en passant). Les poches et empiècements sont interchangeables pour créer le modèle qui nous convient.

Des explications basiques mais claires, un design sobre et épuré sont la marque de fabrique de cette collection qui laisse ainsi libre cours à l’imagination.

MA PETITE ROBE CHASUBLE

J’ai pour ma part choisi ici la version la plus simple :

  • Encolure « V » et poches arrondies sur le devant
  • Une flanelle grise à carreaux achetée chez Atelier 27 l’automne dernier
  • J’ai coupé ma taille habituelle et j’ai opéré aucune modification

En ce qui concerne la réalisation et le rendu de la robe :

  • Les finitions avec parementure sont très soignées. Le montage des bretelles est très propre mais demande un peu de dextérité. Je me suis quand même aidée de tutos trouvés sur le net pour être sûre que j’avais bien compris la technique (et mon « ami » le découd-vite est venu me faire un petit coucou malgré tout).
  • Comme le veut le vêtement, la coupe est légèrement ajustée au niveau des épaules et de la poitrine puis évasée, ce qui permet d’éviter l’effet sac tout en gardant les codes de la robe.
  • La flanelle est une matière qui lui va vraiment bien, ni trop souple ni trop épaisse (voilà qui fait bien avancer la réflexion). Comme dit précédemment, le denim, le velours ou un lainage léger seront parfaits. Si votre tissu est un peu fin vous avez la possibilité de doubler la robe, tout est expliqué dans l’ouvrage.

En enfilant cette petite robe je me sens comme Emma Peel, prête à résoudre des enquêtes et à attraper des méchants… J’ai bien proposé à mon John Steed de se mettre au chapeau melon… Il a pas eu l’air convaincu… Bizarre…

JOLIS DÉTAILS

10 réflexions sur “So sixties

  1. Chanelle dit :

    Han mais alors j’adore lire tes articles parce que tu nous embarques dans le tableau que tu as en tête. J’avais pas du tout accroché au départ mais voir cette petite robe au travers de ton prisme lui donne une toute autre couleur ! Et quelle couleur ! Moi aussi je veux devenir une super héroïne maintenant 😉😊

    J'aime

  2. Mimoune dit :

    Icône des années 70 et jusqu en 80 😉 j’en ai porté et porté des robes chasuble….et l’autre jour quand j’ai vu la petite robe chasuble en velours milleraies rouille j’ai eu très très envie de craquer ….top top

    Aimé par 1 personne

  3. Pascale Angleraud dit :

    Je suis fan de chez fan ! J’adore ce type de robes qui convient bien à mes rondeurs. Et puis elle me rappelle mon enfance. Dommage que ce soit un livre et pas un PDF. Encore compliqué à me procurer. Tu me donnes vraiment trop trop envie. Ta version est parfaite. Ce tissu est top. Je suis comme toi je pense de suite Courrège devant cette robe. Emma Peel n’a qu’à bien se tenir !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.