Défi saisonnier : Une chemise pour le printemps

Si vous suivez ce blog vous le savez sans doute, j’aime inviter et prêter le blog. Aujourd’hui je laisse la main à Katell alias Breizh Cousette sur Instagram. Cette talentueuse et pétillante couturière est une passionnée comme je les aime : La tête pleine d’idées, hyper bienveillante, généreuse, toujours dans le partage, sans arrière-pensée ni jugement… et aussi jolie en vrai qu’en photo ! Katell est depuis plusieurs saisons à l’origine d’une série de défis dont le but est de s’amuser ensemble et d’explorer patrons et tissuthèques puis de savourer les réalisations des unes et des autres. Mais je m’arrête ici et je laisse la parole à Katell

La genèse des défis

Tout d’abord, ces défis saisonniers sont nés de mon envie de coudre une pièce de mon dressing encore jamais tentée et ainsi d’apprendre de nouvelles techniques. Si possible, j’essaye de partir des patrons et des tissus que je possède mais je ne suis pas à l’abri d’un craquage de dernière minute.

Le défi chemise

Devant votre motivation à me suivre et comme lors du premier défi couture (#objectifunmanteaupourcethiver), je vous ai donc embarqué avec moi pour coudre une chemise. L’idée étant bien de coudre tranquillement, sans pression, de partager, se motiver et s’entraider mutuellement si besoin. Pour se faire, j’ai créé une story permanente sur mon compte Instagram dans laquelle j’ai partagé avec vous, tout au long de ce défi, une revue non exhaustive des différents patrons existants, des modèles de chemises trouvés dans les collections de prêt à porter du moment et des versions de certaines instacouturières pour vous inspirer. J’essaye de créer de l’interaction pour répondre au plus près à vos attentes et vos besoins. Et puis j’ai adoré voir fleurir toutes vos belles réalisations ( avec le #objectifunechemisepourleprintemps ) que j’ai partagées sur mon compte à l’issu du défi.

Mon défi

Je n’avais jusqu’ici jamais cousue de chemise avec l’ensemble des critères suivants : un col et pied de col, une patte de boutonnage et une fente capucin. J’ai très vite jeté mon dévolu sur le patron de chemise de mon amie Émilie Ferrand (@mapolloche)* dont je connais le travail de qualité. Il se présente sous la forme d’un livre aux éditions La Plage qui est consacré à ce modèle et ses déclinaisons, de la taille 36 au 46 et qui m’a été gentiment offert. J’ai choisi de coudre la version droite et simple mais vous trouverez également une version avec empiècements et pli creux dans le dos. L’ouvrage est très bien construit avec des explications détaillées, des schémas à chaque étape, des conseils, adaptations…

*NDLR : Je dois avouer que je suis très admirative du travail d’Émilie aussi, qui soit dit en passant est un personne adorable.

Pour le tissu, j’ai également choisi une valeur sûre à savoir la viscose Pois Églantine Nude de la nouvelle collection « From Beverly with love… » de Cousette. Je savais que je n’allais pas être déçue et effectivement elle est très agréable à travailler.

Et pourtant, la couture de cette chemise a été pour moi une véritable épreuve. La fatigue et le stress liés à cette période particulière ont été la cause de bien des moments de solitude. En effet,je n’ai jamais autant cousue et décousue, passer du temps, fait d’erreurs d’étourderie, eu envie d’abandonner et de tout jeter à la poubelle. Étant légèrement psychorigide de la finition parfaite, certains défauts m’étaient insupportables.

Seulement aujourd’hui je suis fière de vous la présenter et de la porter. J’ai décidé de ne retenir que le meilleur de ce défi. J’ai réussi à la terminer, j’ai tenu bon, rien lâché et elle est tout à fait portable. Une première pour moi, j’ai bâti toutes les coutures à la main avant de piquer à la machine et je me suis entraînée sur une chute à bien poser la fente capucin. Par contre, je n’ai pas fait de toile ce qui m’aurait pourtant permis d’agrandir d’une taille aux hanches et de raccourcir les manches. Je pars du principe que c’est en faisant (ou défaisant) que l’on apprend et cette cousette m’a appris beaucoup de choses, en couture mais aussi sur moi.

Joe l’incruste

Forcément une chemise je me suis tapé l’incruste…

J’ai remis le couvert avec ma légendaire Archer de la marque Grainline studio. Le tissu est une viscose toute douce Un chat sur un fil achetée au CSF.

Coming next

Moi je suis prête pour le prochain défi (#objectifunmaillotpourcetete) et vous ?  

Joli détail

6 réflexions sur “Défi saisonnier : Une chemise pour le printemps

  1. Grue & Chemise dit :

    Bonjour les filles et merci pour ce super défi (auquel je n’ai pas participé 😦 )
    Mais même sans participer j’aime l’effervescence autour de ces défis. Je compte bien me rattraper avec le prochain !!

    Belle journée.

    Céline

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.