Épisode 14 : Quatuor de marinières

Il y a tout juste un an je rencontrais « en vrai » cette joyeuse bande de 3 couturières finistériennes : « Le trio breizh infernal ». Elisa, Katell et Anne, 3 nanas qui ont une pêche d’enfer, qui aiment rire, coudre et s’amuser sans se prendre la tête.  3 nanas  adorables pour qui coudre est une passion autant qu’un moyen de échanger, délirer et surtout de faire plaisir ! Alors moi Charlie je ne pouvais pas passer à côté de cette occasion, et je leur ai proposé une mission marinière… Comment ça j’ai pas été chercher bien loin ?

Oui c’est vrai une mission marinière avec des bretonnes, on va pas se mentir, c’était facile. La marnière c’est un classique mais justement si vous me suivez régulièrement vous savez que coudre ce qu’on va porter et porter ce que l’on coud est un de mes adages. Et à voir les jolies photos du trio… Nul doute que vous y trouverez un regain d’inspiration ou la confirmation que cette pièce est indémodable.

La marinière de Katell

Charlie sait parler au Trio Breizh Infernal. En effet, quoi de mieux comme mission pour des copines Bretonnes pur beurre que de coudre de la maille marinière, qui plus est celle d’Armorlux. Pour information à celles et ceux qui ne le savent pas, il est possible d’en acheter au magasin d’usine situé à Quimper (29) pour 10€ du mètre.


Pour que cette mission soit des plus réussie, je voulais me coudre une marinière différente et plus originale que les deux modèles que je possède déjà (un Confortable de « MLM patrons » et un Hemlock Tee de « Grainline Studio »). Je me suis donc tournée vers une marque que j’affectionne particulièrement, à savoir  Ready to sew . J’avais déjà dans ma patronthèque le pull JOCKO et je le voyais que trop bien dans cette maille interlock noire rayée rose et blanc. C’est un modèle loose avec des manches 7/8 et une fente côté. Deux versions d’encolure sont disponibles, le boutonnage sur l’épaule ou le col roulé. Pour ma part, j’ai choisi de coudre la deuxième option.

Je suis partie sur une taille 38 ayant l’habitude de coudre cette marque. Le modèle ne demande pas d’ajustements particuliers me concernant. J’ai toutefois préféré transformer JOCKO par choix en « crop-top ». Un tutoriel très explicite est disponible sur le site de Raphaëlle pour le faire dans les règles de l’art.
L’étape où je me suis clairement arrachée les cheveux est celle du raccord des rayures avant la découpe du tissu. En effet, la maille s’est beaucoup déformée au lavage (heureusement que je l’ai lavé avant hein!) ce qui a rendu très périlleux l’alignement de mes rayures sur le tissu plié en deux. Et puis moi je suis plutôt team raccords parfaits sinon rien ! J’ai donc mis plus de temps sur cette étape que sur la couture en elle-même mais ça valait le coup de se donner du mal sur la préparation au vu du résultat.

Petites astuces sans prétention pour celles qui redoutent de coudre des rayures : cette étape est essentielle pour la suite et demande patience et minutie. Je n’hésite pas à épingler rayures par rayures avant de découper mon tissu mais aussi pour assembler mon vêtement. Une fois placé le patron papier dos sur le tissu, je trace quelques rayures au crayon à papier comme repères (à partir du bas de l’emmanchure) que je fais ensuite coïncider avec les autres pièces du patron. Je vérifie souvent à chaque partie découpée que j’ai tout bon.

Niveau couture, ça se monte vite à la surjeteuse. Les instructions sont claires et détaillées, accessibles à un niveau débutant. La seule difficulté est la fente côté mais rien d’insurmontable d’autant plus que vous trouverez un pas à pas photo sur le blog de « Ready to sew ».
Résultat, je kiffe ma nouvelle marinière, originale et intemporelle à la fois.

Et pour l’occasion, c’est un shooting photo spécial qui a eu lieu avec le Trio Breizh Infernal au petit port de Maison Blanche à Sainte Anne du Portzic près de Brest. Ses cabanes multicolores donnent un air de petit village méditerranéen à ce lieu atypique, idéal pour de jolis clichés.

Encore merci Perrine Charlie pour ta confiance et pour cette mission risquée pour laquelle nous nous sommes données à fond, bravant tous les dangers (dont celui de la rayure ratée!)

La marinière d’Anne

Quand « Charlie » nous a lancé cette mission, je n’avais pas l’idée du modèle que j’allais coudre, mais la marinière étant une de mes matières préférées, j’étais confiante. Ma seule certitude serait que je broderais quelque chose dessus! Mais plus la date approchait, plus je « stressais » car vraiment je n’arrivais pas a trouver l’inspiration.

Jusqu’à ce que je vois une publication de Muriel (alias Des étoiles et des Pois), qui avait cousu en version marinière le patron Donatella de Une Rose Sur La Lune.

Je suis donc partie de ce modèle, j’ai modifié le bas, en découpant le buste et la « bande marinière » en une seule pièce, j’ai raccourci les manches pour en faire des manches 3/4 auxquelles j’ai fait des ourlets simples.

Pour la broderie, j’ai choisi une ancre « fleurie », tout a faite de circonstances, d’après un modèles de Brynn and Co (sur etsy). »

La marinière d’Elisa

Quand Charlie a profité d’un séjour sur la pointe bretonne pour visiter l’atelier et venir papoter et mieux faire connaissance avec le Trio Breizh Infernal nous étions ravies de mieux se découvrir! Après ce moment de partage, quel fût notre étonnement lorsqu’elle nous confia une mission que nous avons de suite acceptées moi et mes acolytes Anne et Katell!

Mais quelle mission 😉 Rapidement l’évidence était là, nous sommes au bout du monde et quoi confectionner ? Un ciré me direz-vous hé bien non car ici comme on dit chez nous « il ne pleut que sur les c… » ;)) Mais une marinière évidemment! Cela faisait un moment que je rêvais de m’en coudre une et ce n’est sûrement pas la dernière car oui fière d’être bretonne!!

Il n’a pas fallu longtemps pour retrouver chacune de notre côté dans notre stock personnel de la maille Armorlux car à Quimper nous avons le magasin d’usine cette maille connu et reconnu pour sa qualité et sa douceur Made in Breizh 😉

Dans le monde de la couture lorsque l’on est professionnel on coud oui,  mais on coud bien plus pour les autres que pour soi. Les personnes qui m’entourent et surtout mes acolytes,  mes élèves et mes clients et ceux qui me suivent sur les réseaux savent que coudre pour moi est rare, très rare et pourtant je clame haut et fort que #ma passion est mon métier !!

Alors il fallait comme souvent un patron simple et efficace donc rapide pour moi, d’habitude c’est le sweat  » Apollon » de chez I AM Patterns qui est mon basique (j’en ai 4) ! mais depuis longtemps le « Hemlock-Tee » de Grainline Studio était imprimé et attendait sagement son moment alors un peu de changement et c’était décidé il sera mien.

Surtout que quelques temps plus tôt Katell l’avait cousu et  confirmait donc mon choix. Le tissu était évidemment lavé et lors d’une de nos soirées apéro couture du trio à l’Atelier les copines m’ont dit « c’est le moment découpes »!! ni une ni deux j’ai exécuté, ce sont mes amies et elles me connaissent très bien il fallait y aller! Évidemment je le voulais loose donc une taille au dessus comme à mon habitude vous le savez;)) J’ai rallongé le buste, les manches hé oui je ne rentre pas dans les bases (de tableaux de mesures) je suis plus grande  et je déteste ça de toutes façons.

Positionnement du patron sur le tissu et évidemment les rayures que du bonheur (rire), les pièces étaient coupées YOUPIIII ! Les semaines passaient  mais mes clients et mes élèves passaient comme presque toujours avant mon propre plaisir, donc rien n’avançait. Une fois de plus mes copines Katell et Anne m’ont botté les fesses en me donnant une date butoire pour faire le shooting photos, je ne pouvait plus laissé traîner j’ai pris du temps pour moi et c’était parti pour mon moment couture à MOI! Maniaque dans mon métier j’ai bien pris le temps de bien aligner les rayures et surtout d’y aller lentement sur la surjeteuse car malgré la qualité  ce tissu fuyait lègèrement! Mon Hemlok Tee est très agréable à porter et assez chaud je dois l’avouer, si je devais retoucher quelque chose ça serait mon encolure qui est trop large, sinon c’est un bon basique.

Le shooting photo a été réalisé par Katell près de Brest sur le site au petit port de la Maison Blanche un endroit tout mimi avec ses cabanes  colorées elle nous a guidées pour prendre la pose c’était un bien chouette moment que nous envisageons de reproduire par la suite!

Merci à toi Perrine Charlie pour cette mission qui m’a enfin fait réaliser ma marinière que je kiffe grave!

La marinière de Perrine

Ce coupon c’est un cadeau du trio. De la pure maille Armor Lux d’une qualité inégalable et d’une douceur « que t’as envie de te rouler dedans et d’hiberner » (voyez j’en perd mon français).

J’avais déjà eu l’occasion de coudre une marinière (à retrouver ici avec la petite histoire qui va bien) en blanc rayures marines, ici c’est une version marine à rayures blanches que je vous présente.

Le patron que j’ai choisi c’est « Le confortable«  de la marque MLM Patrons. Ce doit être un des 1ers patron que j’ai acheté quand je me suis lancée en couture : Une encolure bateau, une coupe loose comme j’aime, possibilité de jouer sur la taille pour des version jersey ou chaîne et trame. Typiquement le bon investissement (et à 4 euros le patrons, on peut dire que c’est vite rentabilisé).

Je n’ai fait aucune modification car je connaissais ce patron et je savais que le tombé serait conforme à mes attentes : Féminin avec l’encolure dégagée et suffisamment ample pour abuser du beurre salé en toute sérénité.

Forcément avec mes photos de salon c’est vraiment fadouille à côté de mes comparses mais au moins, ça a le mérite de mettre leur bel univers en valeur ! Inutile de vous dire que je rêve maintenant d’un shooting dans ce petit port de Maison Blanche à Sainte Anne du Portzic.

Epilogue

Permettez-moi de vous dire les filles que vous êtes absolument charmantes et que ces photos dans un décor breton sont parfaites ! Rien qu’à vous voir on fait le plein de sourires et pêchitude (j’en reperds mon français). Je dois même vous avouer que je suis émue de voir le plaisir et l’investissement que le trio a mis dans cette mission.

Si elle est intemporelle la marinière sait aussi se renouveler avec une jolie broderie ou une couleur différente du marine et du blanc.Avec les astuces de Katell et les bonnes idées patrons et customisation, aucune raison de ne pas se lancer !

Voilà donc une mission relevée avec brio qui nous donne tout de suite envie de prendre le large pour rejoindre la mer et les embruns… Tiens d’ailleurs je ferais bien des crêpes ce soir moi…

Jolis détails

 

 

8 réflexions sur “Épisode 14 : Quatuor de marinières

  1. Les Korrigans dit :

    Évidemment avec un « nom » comme le mien vous vous douterez, cher(e) Charlie que j’ai grave kiffé ce reportage breton !!! Merci au trio pour toutes ces bonnes explications et vos liens de patrons… Je pense que je devrais me laisser tenter par une petite marinière prochainement… Avec le challenge de trouver un modele xxl correspondant à mes rondeurs ( va falloir caser les seins dans la marinière !!😂)… Kenavo, Delphine

    J'aime

    • augusteetseptembre dit :

      C’est vraiment un classique et avec une maille de qualité c’est vraiment du bonheur. Pour ton patron as tu regardé le Confortable de MLM ? Il n’y a pas de pinces et la coupe est ample. Sinon peut-être pourrais-tu partir du tee-shirt Arsène de Chez Machine (patron gratuit jusqu’au 52 je crois). Ready to sew également propose un large éventail de tailles et il y a le sweat Jocko (sur ma to-do liste d’ailleurs). Tu me tiens au courant ?

      J'aime

  2. Pascale Angleraud dit :

    Bravo pour toutes ces marinières ! Et les photos, mais les photos, elles sont… fabuleuses. Même les tiennes Perrine avec ton joli sourire. Je rêve de coudre une marinière loose et avec décolleté V mais je n’ai pas encore trouvé le patron mais surtout l’alignement des rayures me terrorise. 🤔

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.