I’ve got the blouse

« Hello Mary Lou, Goodbye heart, Sweet Mary Lou, I’m so in love with you »… Ce vieux tube de Ricky Nelson, qui sent bon les années 60, raconte l’histoire d’un jeune homme qui tombe sous le charme d’une jolie fille. Et je vous avoue que moi aussi j’ai eu un coup de foudre pour Marilou… Elle paraît classique comme ça mais elle a quand même des petits détails rock n’roll…

Pendant la Grande Mercerie en novembre dernier, j’ai eu la chance de passer la journée avec Aurélie, la créatrice des patrons Chez Machine. Fan de la première heure, testeuse sur la première collection, invitée sur la 2e avec la chemise Albane, j’ai énormément d’admiration pour sa pugnacité, son perfectionnisme, sa capacité à se remettre en question et à rebondir.

Par exemple le packaging soigné et super pratique avec son grand format (qui permet d’avoir au même endroit et pliés correctement planche, livret et patron décalqué), on sent autant l’investissement personnel que les nombreuses heures de boulot, et moi j’adore ça.

Sur cette dernière collection, j’ai d’abord craqué sur Raphaëlle, la robe conçue en partenariat avec la talentueuse Tiphaine. Un patron Addictiph‘ très addictif en somme (pardon… je vous promets que je ne fais usage d’aucune substance stupéfiante).

Mon second coup de cœur de la collection c’est la blouse Marilou, oh yeah ! Toujours à la recherche de la petite blouse parfaite, déclinable à l’infini, modifiable et surtout jean-compatible, elle m’a semblé avoir un gros potentiel :

  • Une coupe vraiment droite, ni évasée, ni cintrée si ce n’est par la présence de deux pinces poitrines.
  • Un  joli boutonnage au dos (petit accord technique dont nous reparlerons un peu plus bas)
  • Une ligne d’épaule décalée sur le devant.

Go Johnny go go go

Pas d’acrobaties, j’ai fait classique :

  • Le patron est proposé avec des manches légèrement ballons avec un col lavallière en option, j’ai choisi pour mes deux versions l’encolure simple et les manches sans fronces.
  • Les manches simples sont le fruit d’une demande récurrente des couturières à laquelle Chez Machine a accédé, disponibles en version courtes, longues et en téléchargement gratuit dans cet article. Comment elles sont sympas les filles !

La prem’s :

  • C’est la version basique, celle de la partition que l’on découvre sans rien changer, histoire de se mettre le rythme dans les doigts.
  • Le tissu est un voile de coton Atelier 27 rayé bleu et blanc, facile à travailler, très fin et légèrement transparent, parfait pour des créations estivales.
  • La seule mini impro que je me suis autorisée sur cette version ce sont les bracelets de manches prévus dans la version initiale que j’ai gardés tandis que la version en téléchargement libre prévoit des ourlets (mes manches courtes sont donc un peu plus longues que celles prévues par la créatrice).

La deuz’ :

  • Toujours encolure simple, elle a été réalisée dans une double gaze « forêt » des Coupons de Saint-Pierre (super rapport qualité prix, 20€ les 3 mètres).
  • Sur cette version, je me suis laissée aller à un poil de fantaisie en ajoutant deux petits volants sur le devant :
    • J’ai utilisé les bracelets de manche comme gabarit.
    • Je les ai pliés en 2 dans le sens de la longueur puis froncés (avec deux fils de fronces, un à 0,75cm et un à 1,5cm). On laisse 1cm sans fronces de chaque côté pour éviter les épaisseurs à l’assemblage car il y aura une parementure à ajouter par la suite. 
    • J’ai ensuite fixé mes volants à la ligne d’épaule devant par une piqûre de maintien à 0,75cm avant de venir apposer ma pièce « dos » endroit contre endroit pour venir prendre le volant en « sandwich ».
    • On finit par piquer l’ensemble à 1cm du bord comme préconisé dans le livret en veillant on plaque au fer et on retire délicatement le fil de fronce visible (celui piqué à 1,5cm). 

That’s alL right mama

En termes de réalisation pas de difficultés majeures si ce n’est le montage de la patte de boutonnage au dos. Pour le coup je vous avoue que j’ai eu du mal à visualiser la technique et qu’après 3-4 démontages au découd-vite j’avais le blues de la blouse (ni stupéfiant ni alcool je vous assure).

Mais heureusement l’équipe Chez Machine a prévu une vidéo « pas-à-pas » salvatrice pour effectuer cette pirouette avec brio, avec même pour les plus à l’aise un petit déhanchement de victoire façon Elvis. Sur cette vidéo vous trouverez aussi comment monter la lavallière si vous avez choisi cette option.

Rock around the clock

Marilou remplit clairement sa mission de blouse classique idéale au quotidien, déclinable dans une grande variété de tissus sa simplicité autorise la fantaisie et permet de mettre en valeur un bel imprimé. Personnellement je la préfère rentrée dans le jean devant et légèrement blousante. Comme la blouse est droite je trouve que c’est plus confortable.

Pour ma part je trouve l’encolure un peu haute, je préfère quand la clavicule est dégagée, mais c’est une question de goût et d’habitude, l’encolure étant ainsi construite pour pouvoir accueillir une lavallière. A voir pour une 3e version si je parviens à trouver comment la creuser un peu.

Ceci dit, je me dit qu’une version plus aérienne, en viscose et élargie en bas, serait une bonne idée pour cet été, à porter avec un short et des accessoires type sautoir ou créoles. Bref, au risque de décevoir un certain Michel P., il n’est pas question de Goodbye Marilou ici !

jolis détails

 

 

5 réflexions sur “I’ve got the blouse

  1. maryline dit :

    coucou, ça faisait longtemps que je n’avais pas commenté une de tes jolies coutures; je suis très en retard sur mes lectures de blog, comme toujours, je cours, je cours, bref…. mais ta Marilou est tellement canon, tes Marilou son tellement belles j’aime toutes tes petites précisions sur ce que tu couds, sur tes difficultés et coups de coeur, tes innovations et tes essais; bref comme toujours tes articles sont super instructifs et j’apprends toujours avec plaisir; grâce à toi, et depuis que je te lis, je me suis dit pourquoi pas et puis tu nous présentes toujours de superbes patrons; merci, merci pour cet article et surtout un énorme bravo pour ces Marilou tellement belles!

    J'aime

  2. Mathilde ... au fil des heures dit :

    Elles sont tellement mignonnes tes Marilou, toutes chics et toutes simples, c’est vraiment un combo de folie !!! Tu as raison pour les petits détails rock’n roll qui viennent se poser sur ce patron !!! La ligne d’épaule et le boutonnage dans le dos, ce sont de très bonnes idées et j’adore ton adaptation de la deuxième version avec ces petits volants !! C’est super, bravo !!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.