Les jolies rencontres

Ça commence souvent par une question ordinaire, un petit mot banal… Et de fil en aiguille (ok c’était facile) on échange sur le quotidien, on se dévoile et on finit par partager bien plus qu’une addiction aux tissus et patrons.

C’est peut-être ma chemise de Charles Ingalls qui me rend un peu fleur bleue, mais j’avais quand même envie de les aborder ici. Faites grâce à la couture, via le blog ou les réseaux sociaux, virtuelles, parfois devenues réelles : Les jolies rencontres.

Carolyn, Laura, Mary (mais pas Nelly, na !)

Avec Instagram on partage en instantané les photos de nos cousettes, de nos tricots, de nos jolis moments parfois de nos emmerdes… (pardon, c’était pour pas faire trop Petite maison dans la prairie quand même). On like (ou pas), on commente (ou pas), on envie souvent (je reviendrai sur ce sujet bientôt avec une petite surprise), et de temps en temps on passe par la case « message privé » (MP pour les intimes) histoire d’en savoir un peu plus sur la provenance de tel tissu, sur les modifications apportées à un patron.

Souvent ça s’arrête là, pourtant il suffit d’une petite blague, d’une attention plus personnelle et sans que l’on s’en rende compte on passe une heure à échanger des messages sur tout sur rien, de temps en temps puis plus régulièrement… Et on noue des lien particuliers.

On écrivant ces mots je me rend compte que ça fait limite site de rencontre… Pourtant sans s’être jamais rencontrées des amitiés sincères sont nées. Des attentions touchantes, des discussions tardives à cœur ouvert, le partage des tracas ou des anecdotes cocasses du quotidien, des filles à qui on pense comme aux copines quand on a envie de raconter le dernier potin sur les collègues.

Il y a celle qui fait un détour de quelques kilomètres sur sa route du boulot pour qu’on aille boire un smoothie, celle qui répond toujours présent quand on lui pose douze mille questions tricot, celle qui a toujours un petit mot gentil et encourageant, celle qui vous réconforte quand on a coup de blues, celle qui vous met l’eau à la bouche en vous montrant un peu en avance les modèles sur lesquels elle travaille, celle qui vous permet de les tester, celle qui pense à vous devant un joli coupon et vous fait la surprise de vous l’envoyer… juste comme ça, celle qui vous fait envisager la couture sous un autre angle, celle avec qui on se découvre tout un tas d’affinités, celle qui se livre aussi un peu… CELLES qu’on a hâte de rencontrer pour de vrai, parce qu’on sait qu’on aura l’impression de s’être quittées la veille…

La chemise de bûcheron

Et pour ne pas lâcher le thème de cet article, je dirais de fait qu’un projet réussi c’est une jolie rencontre entre un tissu et un patron ; le plaisir de se rendre compte au fil du montage que l’association était une évidence (je vais jusqu’au bout de la métaphore hein) :

Petit point technique : Comme je le fais toujours j’ai bâti les poches à la main avant de piquer pour être sûre de leur placement.  J’ai également fixé le pied de col et les poignets à la main au point invisible (je le fais aussi systématiquement sur mes chemises maintenant, c’est fou comme ça détend, j’adore ça, et le rendu est tellement joli).

Je suis complètement folle de cette chemise, portée et reportée. Parfaite avec un jean, à porter au quotidien. Aussi simple qu’un coup de foudre amical ! Et comme en amitié on ne se prend pas la tête je vous avoue avoir zappé l’étape raccords de carreaux (je me fouetterai avec des orties). En fait, comme j’avais un coupon de 2m j’ai voulu garder un petit coupon pour me coudre un petit short de pyjama (on peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre ma bonne dame).

J’imagine – ou du moins j’espère – que mes « jolies rencontres » se reconnaitront ici. Je les embrasse bien fort. Je croise aussi les doigts pour en faire d’autres, parce qu’une passion c’est mieux quand ça se partage vous ne trouvez pas ?

Jolis détails

 

30 réflexions sur “Les jolies rencontres

  1. @c_cousu dit :

    De si jolies rencontres, une si belle chemise et un si beau short de pyjama en devenir… Haha au diable les raccords parfois :p … et toujours cette si belle écriture qui te caractérise…
    Bien à toi.

    Claire

    J'aime

  2. Lady M. dit :

    J’ai trois patrons de chemise et ce matin encore je me demandais par lequel commencer alors que celui de la archer est prêt 😉 ton bel exposé m’a convaincu !!
    Tout comme toi le virtuel m’a offert de belles amitié sur un autre sujet, j’espère en faire encore d’autres grâce à la couture 🙂
    continue !!

    J'aime

  3. Pascale dit :

    Cette chemise est extra. Je t’admire car pour moi chemise est synonyme d’une grande complexité. J’aime beaucoup la facon dont tu as posé les poches avec les carreaux en biais. Les non raccords ne me choquent pas. Ça n’enlève rien à ce modèle. Je me suis régalée à la lecture de ton post comme à chaque fois. Ton blog est un vrai bonheur. Merci

    J'aime

  4. Mathilde ... au fil des heures dit :

    Super cet article !!! Comme à chaque fois !!!! Tu as toujours des mots justes !!! Et c’était parfait pour accompagner cette chemise !!! Elle est tout simplement magnifique !!! J’adore ton tissu et l’effet avec le jeu sur le sens des carreaux sur les poches !!! Ça rend vraiment très bien !!! Bravo !!!

    J'aime

  5. Virginie L dit :

    Jolie dédicace ! Joli récit pour dire que les réseaux sociaux ne sont pas que négatifs .
    Ta chemise est superbe , et les raccords, on n’y voit que dalle 😊 Bonne journée !

    J'aime

  6. Mérové dit :

    Toujours aussi douée sur les mots et les fils…que de tendresse dans ce post et que d’envie de partage ,ce message te ressemble:il est généreux et fait du bien😍

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.