La petite entorse

Alors oui c’est vrai, c’est pas ce qui était prévu… mais presque…

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

  • « Je vous assure Monsieur l’agent, je roulais à 90km/h, bon ok 96… mais ramené à  91 c’est presque 90 non ? »…
  • « Non merci, pas de macarons, je fais attention… La part de fondant au chocolat de ce midi ? Non mais ça compte pas vraiment, c’était le seul dessert à la cantine et puis j’ai pris une salade en entrée »…
  • « Oh ces petites chaussures, elles sont parfaites… à 20% en plus, j’avais dit plus de dépenses pour ce mois ci mais là c’est pas pareil, elles sont en promo »…
  • « Non mon loulou, c’est une histoire et c’est tout, après dodo ! Bon allez ok une dernière… » (ad lib.).
  • « Non moi perso pour bien dormir j’arrête les écrans après 22h…  » (en vrai je regarde quand même Instagram à 22h12, 22h30, 22h47… et j’en entends quelqu’un rire jaune d’ici !)

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

On les connaît toutes ces petites entorses aux règlements, à nos grands principes et nos bonnes résolutions ? Celles qui font se sentir un peu coupable ou qui font secrètement plaisir. Toutes ces concessions qui ajoutent au quotidien un peu de malice, parce que c’est bien aussi de transgresser (voire régresser) un tout, tout petit peu…

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

Première excuse

Oui c’est vrai, ce sweat Bixente c’est pas ce qui était prévu dans mon projet de garde-robe capsule... Pour le mois de mars j’avais prévu de coudre un haut en maille (là c’est bon) et au départ je partais sur le sweat Courcelles, une valeur sûre.

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

J’ai changé de projet en cours de route… Mais c’est même pas de ma faute ! Quand on a de  gentilles copines qui vous offrent un patron tout beau tout neuf pour votre anniversaire moi je dis que c’est un devoir de s’empresser de le coudre non ? C’est faire honneur à notre amitié. Franchement ne pas en coudre très vite un (même deux) ce serait jeter l’opprobre sur des années de fous rires et de confidences (vous me dites à quel moment vous trouvez que j’exagère…).

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

Deuxième excuse

Clotilde elle-même (pour les néophytes : grande initiatrice du projet de garde-robe capsule) avait bien expliqué que les projets de garde-robe capsule n’étaient pas figés (si si j’ai relu 27 fois pour être sûre). Alors au diable la culpabilité et place au plaisir ! (méthode Coué).

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

Troisième excuse

C’est un patron vraiment réussi, un régal à coudre et à porter. Il s’agit d’un modèle de la première collection de patrons de couture pour toutes « Chez Machine« . Je vous avait déjà parlé de cette marque à l’éthique irréprochable et  la démarche dynamique dans cet article.

Depuis on s’est découvertes un peu plus avec Aurélie, on a beaucoup discuté, beaucoup échangé, c’est vraiment une fille en or ! Mais de tout ça je vous en reparle très bientôt (teasing de folie).

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

Alors Bixente c’est :

  • Un sweat manches raglan,
  • Deux dos au choix : boutonné ou croisé
  • Deux encolures au choix : bande d’encolure ou parementure
  • Des finitions très soignées, notamment pour les angles des pattes de boutonnage en haut comme en bas.

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

Pour ces deux modèles :

  • La taille 40 tombe vraiment bien, je n’ai touché à rien.
  • Le tissu gris à paillettes (youhou !) vient de chez Mondial Tissus, le kaki d’un déstockage Promod aux magasin d’usine de Troyes. Je l’avais déjà utilisé pour mon sweat Courcelles.
  • Comme je n’ai pas trouvé de boutons assortis et à mon goût, les pattes de boutonnage sont pour l’instant « toutes nues ». Elles vont peut-être rester comme ça, natures !
  • J’ai utilisé la version parementure pour finir l’encolure. Avec mes choix de sweat léger ce n’était pas hyper judicieux. La parementure a tendance à remonter. Je les ai donc fixées à la main mais si prochaine version il doit y a avoir je tenterai sûrement une bande de propreté.
  • Les ourlets des manches de la version grise ont été piqués à l’aiguille double (super tuto vidéo chez Christelle Beneytout).

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

Allez j’avoue, j’ai eu un peu de mal à comprendre la technique de l’angle droit en bas de la patte de boutonnage et j’ai dû faire appel aux neurones de mon barbu… Mais une fois qu’on a attrapé le truc la finition est vraiment propre !

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

Côté style c’est vraiment un basique de garde-robe, complètement en accord avec la démarche de garde-robe capsule casual et fonctionnelle. Le montage des manches raglan c’est quand même un minimum d’effort pour un maximum d’effet.

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

Jolis détails

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

Sweat Bixente – Chez Machine – Auguste & Septembre

Je ne regrette pas cette petite entorse à mon projet capsule initial d’autant qu’un sweat Courcelles est coupé, un tout petit peu brodé et en attente de montage. Et puis une petite souris espionne de quelques ateliers de création m’a dit que cette première entorse à mon projet de garde-robe capsule n’est très certainement pas la dernière…

23 réflexions sur “La petite entorse

  1. Vivi dit :

    J’aime beaucoup ton sweat avec ses manches raglan et la patte dans le dos en font tout son charme.
    Une belle réussite et ces entorses que l’on fait toutes, tu nous fais bien rire. Remarque c’est mieux que d’être trop rigide.
    Bravo !

    J'aime

  2. Lidedisa dit :

    Tres réussis! J’aime beaucoup ce sweat que je n’avais pas vraiment remarqué jusque là, d’où l’intérêt des articles de blog comme le tien, découverte, découverte….
    J’adore le dos! Et quant à la « capsule » si l’idée est excellente afin de ne pas rentrer dans la logique de la « course à l’échalote » vue assez souvent, l’essentiel reste de se faire plaisir!

    J'aime

    • augusteetseptembre dit :

      Entièrement d’accord avec toi, cette démarche permet de prendre un peu de recul sur ce qu’on coud pour « la vitrine » et ce qu’on fait pour soi. Ce sweat est un plaisir à coudre et à porter. Merci beaucoup pour ton passage ici et ton petit commentaire.

      J'aime

  3. Stéphanie dit :

    Magnifique! !!! Tu fais bien honneur à nitre amitié 😙😙😙.
    J adore en version « nue » , je n’y aurais pas pensé mais je garde ca a l esprit!

    J'aime

  4. Mathilde ... au fil des heures dit :

    J’adore ce concept de « la petite entorse » qui fait quand même bien plaisir !! Et puis ça reste vraiment très raisonnable !!! Surtout quand on voit la réussite de ces sweats !!! Ils sont tous les deux très jolis et les finitions sont vraiment parfaites !!!! Bravo !!!

    J'aime

    • augusteetseptembre dit :

      Merci beaucoup. J’ai vu de très jolies versions avec boutons mais il faut vraiment tomber sur l’accord parfait. je te rejoins complètement sur la patte de boutonnage « sans rien », je me sens plus à l’aise comme ça, nature 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.