L’entremetteuse

Il était là, négligemment installé parmi tant d’autres et j’ai tout de suite su que c’était lui… Beau, dégageant une certaine classe… Doux et ferme à la fois… De ceux qu’on a tout de suite envie de toucher…

Manteau Ernest - République du chiffon - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Auguste & Septembre

Oui, dès que je l’ai aperçu j’ai compris d’un seul coup d’œil qu’ils étaient fait l’un pour l’autre, qu’entre eux ce serait l’entente parfaite. Alors je les ai présentés : Ernest : je joli lainage gris et noir – Le joli lainage gris et noir : Ernest.

Manteau Ernest - République du chiffon - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Auguste & Septembre

Quand on fait de la couture on joue un peu les entremetteuses… Marier les tissus et les patrons pour certaines c’est un vrai talent, ça a quelque chose d’inné. Pour d’autres, déceler les affinités qui donneront naissance à un couple aussi complémentaire que durable, prend plus de temps. Mais quoiqu’il en soit une union réussie c’est un projet où chaque partenaire sait tirer le meilleur de l’autre. Alors j’avoue, là, je suis assez fière de mon petit mariage.

Manteau Ernest - République du chiffon - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Auguste & Septembre

Manteau Ernest - République du chiffon - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Auguste & Septembre

Les présentations

Ernest c’est mon coup de cœur de la collection automne/hiver République du chiffon :

  • Il s’agit d’un manteau « Sixties », à la coupe évasée vers le bas,
  • L’encolure est rehaussée d’un col Claudine,
  • Les devants sont structurés par un joli jeu de découpes (et j’adooooooore les découpes),
  • Le manteau comporte un pli creux au dos et des poches passepoilées.
Manteau Ernest - République du chiffon - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Auguste & Septembre

Manteau Ernest - République du chiffon - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Auguste & Septembre

Le joli lainage gris et noir c’est une trouvaille Ellen décoration à Troyes. J’ai acheté les 2,70m préconisés à 8€/m + 2m de doublure basique à 4€/m. Et la super pose « cowboy de dos » c’est  cadeau…

Comme j’avais vraiment besoin d’un nouveau manteau au moment où j’ai acheté le patron d’Ernest, mon objectif était de ne pas dépasser le budget total que j’aurai investi dans un manteau de chaîne de prêt-à-porter classique. Pari réussi puisque le coût total du manteau est inférieur à 50€, triplure, fil, boutons compris.

Ce lainage est à la fois chaud et avec de la tenue, parfait donc pour ce projet. A mon sens un lainage fin peut aussi lui convenir (puisque la plupart des pièces sont entoilées) mais un lainage trop épais risque de lui donner du « gonflant » ce qui casserait un peu l’effet géométrique des découpes sur le devant du manteau.

Manteau Ernest - République du chiffon - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Auguste & Septembre

Proposer à Ernest du gris et noir pour une première rencontre c’était quand même jouer la sécurité. Basique et quotidien. Mais en même temps je le trouve aussi très chic avec paire de bottes (pas en caoutchouc hein) ou de talons.

Le premier rendez-vous

Pour sa première rencontre avec le joli lainage gris et noir Ernest a passé beaucoup de temps à se préparer :

  • Le patron comporte une vingtaine de pièces qui se superposent sur la planche ! Là j’avoue j’ai eu du mal… Soit, une petite planche c’est pratique pour décalquer sur la table du salon mais honnêtement distinguer les couleurs et la forme des pièces même avec un papier à patron très transparent c’est pas une sinécure !
  • Les marges de couture ne sont pas comprises… Là non plus ce n’est pas ce que je préfère (magnifique litote), surtout au regard du nombre de pièces.
  • La quasi totalité des pièces sont entoilées. Par rapport au tissu que j’ai choisi, seuls le dos et les manches ne l’ont pas été.
Manteau Ernest - République du chiffon - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Auguste & Septembre

Vous l’aurez compris, vu le temps passé en décalquage, découpage, entoilage, le moins qu’on puisse dire c’est qu’Ernest s’est donné les moyens de réussi son premier rencard !

L’euphorie des débuts
  • Aucune difficulté de montage, notamment quand on a déjà réalisé des vestes ou des chemises.
  • Les poches sont astucieusement prises dans les découpes du devant.
  • Pour l’assemblage du col et des parementures j’ai bâti l’ensemble avant de piquer pour éviter les accrocs entre les deux tourtereaux. Avec 4 épaisseurs de lainage (dont 3 entoilées) c’était plus prudent et ce qui peut sembler un peu long au départ tout de même est l’assurance d’un assemblage réussi.
  • Pour la doublure je me suis à nouveau laissée guider par le pas-à-pas de la veste Michelle, toujours chez République du chiffon.

Ce pas-à-pas est vraiment génial, abondamment illustré il permet de sauter le pas de la doublure sans encombre. La technique proposée par République du chiffon je l’ai aussi utilisée sur mes vestes Françoise et Valentine. Aucune excuse si vous n’avez pas encore osé vous lancer (et que vous en avez envie).

Manteau Ernest - République du chiffon - Trendy châle - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Trendy châle – Auguste & Septembre

puis Les doutes ?
  • Hormis le temps de préparation très long déjà évoqué, j’ai un peu regretté le manque de repères de montage, particulièrement au niveau des manches. Dans son article sur Ernest Clotilde évoque un fort embu à résorber. Comme elle le conseille, il convient de répartir l’embu sur la quasi totalité de la manche et non uniquement sur la tête de manche. Ceci dit, cet embu important assure un joli bombé à la manche.
Manteau Ernest - République du chiffon - Trendy châle - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Trendy châle – Auguste & Septembre

  • Mon choix de doublure : J’ai pris du noir tout bête (et biensûr avec du noir on voir rien sur la photo). Elle n’était pas chère mais pas super à coudre non plus. J’en suis venue à bout avec des aiguilles 60 mais clairement la prochaine fois je serai plus attentive sur ce point lors de mes achats.
Manteau Ernest - République du chiffon - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Auguste & Septembre

Tous les deux c’est pour la vie

Cette rencontre Ernest/joli lainage gris et noir j’en suis complètement ravie. Je me dis que j’ai bien joué mon rôle d’entremetteuse :

  • C’est un manteau confortable. Un poil large peut-être ? Je reste malgré tout très à l’aise dedans avec un gros pull ou un châle. Pour un manteau d’hiver c’est essentiel n’est-ce-pas ?
  • Il a un look assez marqué mais qui, malgré mes goûts classiques, me correspond bien. Je suis folle de la mode sixties (bon ok peut-être pas dans les couleurs) et j’adore son petit côté rétro à ce manteau.
  • Il s’intègre parfaitement à ma garde-robe et je le trouve joli porté avec ou sans châle, cou nu ou habillé.
Manteau Ernest - République du chiffon - Trendy châle - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Trendy châle – Auguste & Septembre

Est-ce qu’Ernest fera des infidélités au joli lainage noir et gris ? Disons que c’est un couple libre… Avec ma chute de 50cm je vous bien une mini toute simple, et si l’occasion se présente, je jouerai encore les entremetteuse avec Ernest, pourquoi pas sans col, dans un tissu assez structuré pour une veste de demi-saison.

Manteau Ernest - République du chiffon - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Auguste & Septembre

Jolis détails
Manteau Ernest - République du chiffon - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Auguste & Septembre

Manteau Ernest - République du chiffon - Auguste & Septembre

Manteau Ernest – République du chiffon – Auguste & Septembre

37 réflexions sur “L’entremetteuse

  1. tripleldemag dit :

    Wah !!!! Je suis bluffée !! Il est magnifique ! Quel travail…
    En plus, c’est tout à fait le style de manteaux que j’adore. Je le verrais en boutique, je sauterais dessus ! Mais là, il a bien plus de valeur puisque fait main.
    Bravo !

    Aimé par 1 personne

  2. Marielle dit :

    Bravo pour ce travail de longue haleine !! C’est une réussite ! Je n’ai pas encore commencé le mien par manque de temps mais tu me motives … J’ai juste une question : as-tu fait ta taille habituelle ? L’aisance est-elle suffisante pour un pull dessous?

    J'aime

    • augusteetseptembre dit :

      Merci beaucoup ! Toi dont J admire la classe et Le goût pour les tissu ça me va droit au coeur ! J ai choisi un 40 (pour mon 38-40 habituel) ET Il y a bien la place pour un gros pull ! Pour une veste de demi saison J aurai fait 38 je pense pour un côté plus ajusté. Maintenant je m attaque a Ondine… Mais J hésite aussi sur la taille 🙂

      J'aime

  3. Anne-Charlotte dit :

    Allez celui là est pour l’année prochaine!!!! J’avais repéré celui de Barbara en rose et il m’avait fait craquer mais là je crois que avec tout ce que j’ai à coudre, ça attendra encore un peu… Il a vraiment bcp d’allure !!!

    J'aime

  4. chanbreg dit :

    je découvre ton blog et j’aime beaucoup ton approche « poétique » du modèle « Ernest », et j’avoue que c’est génial la façon dont tu en parles!
    Ton travail est récompensé, le manteau est superbe, et te va joliment bien, et je suis ravie de voir que la mode des 60′ soit appréciée à nouveau!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.